La Revue du Tarn enquête à Blaye-les-Mines

Dans sa livraison automnale, la revue du Tarn s’intéresse à

Blaye-les-Mines. Une cité minière souvent dans l’ombre de sa grande sœur

Carmaux et qui reçoit en 222 pages fort documentées un nouvel éclairage.

Deux élus historiens, André Fabre, ancien maire, conseiller

départemental et le maire Jean-François Kowalik souhaitaient cette revue

consacrée à leur commune. On confond souvent Blaye et Carmaux, cités minières

contiguës, qui partagent tant. Mais Blaye a sa personnalité. Alain Assié traite

des temps anciens révélés par l’archéologie. L’étude du médiéviste Jean-Louis

Biget porte sur la naissance de la bastide royale de Blaye en Albigeois en

1302. Eric Géraud fait revivre Elie Loubersannes, instituteur du village,

auteur de sa première monographie. Jean-Pierre Izard expose la vie et l’œuvre

d’Artigue, peintre moderne de la ruralité de Blaye, déjà industrielle. La

Première Guerre bouleverse les familles, la seconde révèle des héros. Anny

Malroux évoque avec émotion la figure de son père, élu socialiste, seul

parlementaire tarnais des 80 ayant refusé leur confiance à Pétain. André Fabre

traite de l’esprit de résistance de Blaye au travers des destins de Bouzinac,

Loubières, Coutouly. Jean-François Kowalik étudie l’école des Mineurs,

formatrice de la main d’œuvre. Jean-Pierre Le Ridant aborde le passage de

l’exploitation charbonnière du sous-sol à la 

Découverte et la translation de la mairie en bordure de la RN88. Laurent

Subra retrace les transformations du château des Solages, devenu musée de la

Verrerie. Thierry Ginestet est le héraut du Rugby Club Blayais. Les Archives

des Mines par Eric Montat, les cartes postales anciennes de Jean-Claude Souyri,

l’entreprise Conception et Réalisations Mécaniques présentée par Michel

Villeneuve nous font rester à Blaye.

Contact pour se procurer la revue :

robert.fabre@hotmail.fr